Historique

 

Depuis la fin des années 20, quelques jeunes gens du Brassus avaient pris l’habitude d’aller fêter Noël dans un chalet d’alpage au-dessus du Brassus.

Ces moments d’amitié leur donnent envie de se retrouver sous leur propre toit dans la montagne.

C’est dans le courant de l’été 1931 qu’ils trouvent à louer une chambre dans le chalet du Pré de Denens, tout près du col du Marchairuz.

Après quelques rapides travaux d’aménagement, c’est le 5 décembre 1931 que se tient l’assemblée constitutive de la Section Montagnarde Unioniste du Brassus, baptisée séance tenante « l’Ecureuil ».

Pendant 6 ans, ce petit local est le lieu de rencontre d’un groupe de copains avides de courses de montagne, mais, comme toute belle histoire, celle-ci manque de se terminer brutalement suite à la rupture de leur bail de location.

Mais il en faut plus que cela pour décourager cette vaillante équipe; malgré les difficultés liées à la grande crise horlogère qui sévit alors, ils se mettent à la recherche d’un terrain et de capitaux pour construire une cabane.

Pendant l’hiver 1937-38, sans savoir où elle serait implantée, ils taillent une charpente, façonnent fenêtres, portes et volets dans un hangar au Brassus.

Avec le printemps vient la bonne nouvelle de la mise à disposition d’un terrain et la cabane de l’Ecureuil s’éleva rapidement sur le pâturage des Trois-Chalets, propriété de la commune de Le Vaud, dans la combe des Amburnex.

Sitôt dit, sitôt fait; l’été 1969 voit la réalisation du projet: augmentation de la surface d’un tiers, amélioration de l’accès aux dortoirs et agrandissement de la cuisine.

L’activité continue de plus belle et de nouveaux membres rejoignent la société, si bien que, dans les années soixante, certains se trouvent un peu à l’étroit et lancent l’idée d’agrandir.

Sitôt dit, sitôt fait; l’été 1969 voit la réalisation du projet: augmentation de la surface d’un tiers, amélioration de l’accès aux dortoirs et agrandissement de la cuisine.

Trois ans plus tard, l’Ecureuil rejoint les 12 autres sections de la Fédération Montagnarde Unioniste et  y restera jusqu’à la dissolution de cette dernière en novembre 2009.

Trois ans plus tard, l’Ecureuil rejoint les 12 autres sections de la Fédération Montagnarde Unioniste et  y restera jusqu’à la dissolution de cette dernière en novembre 2009.

En 1992, les lampes à pétrole et le gaz cèdent leur place à l’électricité par panneaux photovoltaïques. Ce changement est autant dû à l’évolution des techniques qu’à un souci de sécurité.

En 2004, la société vote la mixité et deux premières femmes rejoignent les rangs de l’Ecureuil.

En 2009, grâce à l’implication des membres bénévoles et à l’aide substantielle de La Loterie Romande, la création de toilettes à compostage donne lieux à d’importants travaux. La qualité d’accueil des visiteurs en est fortement améliorée…

 

 

Actuellement:

Bien vivante, notre petite section montagnarde poursuivit son bonhomme de chemin. Constamment entretenue et améliorée la cabane accueille de nombreux promeneurs tout au long de l’année.

Elle compte à ce jour 32 membres… entre 30 et 96 ans!

Près de 80 ans après sa fondation, la société s’efforce de cultiver l’amitié dans un cadre chaleureux et dans une région préservée.